Vision du jeu

Connaissez-vous le Tournoi des Capitales ?

Le Tournoi des Capitales est une compétition internationale organisée les 20, 21 et 22 Septembre prochain à Paris. Prévu pour les moins de 15 ans (U15), il s’agit d’un tournoi de rugby à 7 regroupant les équipes de villes majeures du rugby européen telles que Paris, Toulouse, Edimburgh, Bridgend; de villes européennes plus surprenantes : Bucarest, Genève, Heidelberg (Allemagne). Mais également des villes du monde entier puisque cette année seront présents les joueurs de Nairobi (Kenya), Sidney (Australie), Le Cap (Afrique du Sud) ou encore Buenos Aires (Argentine). Les phases de poule se joueront au stade Georges Carpentier, alors que la phase finale se jouera dans le tout nouveau Jean Bouin. Les délégations sont également reçues à la mairie de Paris et invitées à assister à une rencontre de Top 14. Un bon weekend en perspective !

Je vous laisse découvrir la vidéo promotionnelle créée par les organisateurs du tournoi. On peut y apercevoir les parrains de la compétition : Vincent Deniau, Terry Bouhraoua, Wesley Fofana, Jules Plisson ou encore Mathieu Bastareau ou Fred Pomarel, entraineur de l’équipe de France de 7.

Comme vous pouvez le constater, il ne s’agit pas uniquement de rugby, il s’agit aussi de faire se rencontrer des jeunes venus d’horizons totalement différents mais que le rugby peut rapprocher. Par expérience, je peux vous assurer que la barrière de la langue ne fait pas long feu, notamment grâce aux chants, qui nous sont si chers. Rapidement, les jeunes échangent, se découvrent et les voilà « amis » sur Facebook, tout ça le plus naturellement du monde. Une vraie expérience pour eux, une première ouverture sur le monde et ses différences. Enrichissant !

Il est également important de préciser que le tournoi est placé sous le signe du développement durable et plus particulièrement de la conservation de l’eau. Ainsi, des ambassadeurs de l’UNICEF seront présents durant les 3 jours de compétition auprès des équipes et autour des terrains pour animer des ateliers sur le thème de l’eau. Le Tournoi des Capitales a pour objectif la création d’un point d’eau aux abords d’un terrain de rugby à Nairobi, au Kenya, y aller est donc un geste solidaire !

J’aurais la chance de participer à l’édition 2013 aux côtés de l’équipe U15 de Toulouse et ce, pas avec n’importe qui, puisque c’est Emile N’Tamack qui va coacher cette équipe ! Nous partons donc vendredi 20 très tôt pour un weekend excellent, que je ne manquerai pas de vous raconter ici !

Et vous, vous irez voir le Tournoi des Capitales ?

Rendez-vous sur Twitter pour suivre notre déplacement, le tournoi et les festivités en direct !

Pourquoi ce XV de France me plait ?

Il y a bien longtemps que je ne m’étais pas posé cette question. Force est de constater qu’en 3 matches, et 6 ou 7 listes, PSA m’a donné de bonnes raisons de croire à nouveau au XV de France, chose qui n’était pas arrivée depuis le ¼ de finale de la Coupe du Monde. D’accord, mais pourquoi ?

 

Les jeunes !

C’est, selon moi, le point central de la construction d’une équipe qui va vers la Coupe du Monde 2015, l’intégration progressives des jeunes talents du Top 14 est primordiale et PSA, bien lui en a pris, a clairement saisi le coche en intégrant les Fall, Dulin, Machenaud, Gunther, Plisson, Vahaamahina, Ben Arous et autre Fickou, les petites pépites que recèle le championnat français et qui sont issus d’une formation enfin à même de « produire » des joueurs d’élite dès le plus jeunes âge.

 

Crédit photo : Ouest-france.fr

Si aujourd’hui ces joueurs ont encore beaucoup à apprendre, ce n’est pas en leur fermant la porte d’un groupe France auquel ils participeront sans doute d’ici à 2015 qu’on les amènera à être compétitifs en match international. J’ai lu des critiques un peu partout, « pourquoi les faire venir pour les renvoyer ensuite » ? « Machin mérite plus que bidule » … Il y a une logique incomprise, l’intégration dans le groupe, le sentiment d’appartenance, ce même sentiment que chaque club, quel que soit le niveau, cherche à créer dans son groupe. Selon moi, c’est une ambition très saine et qui ne peut qu’être bénéfique.

 

Un demi d’ouverture !

Eh bien oui, nous en avons potentiellement un, et il est bien au-dessus de tous ceux qu’on a pu voir depuis un certain Fred Michalak ! Wait … what ? C’est Fred Michalak !?

 

Crédit photo : rtl.fr

C’est le sentiment qui m’habite quand je le regarde jouer, j’ai connu Fred au lycée, par le biais de Nico Jeanjean, et celui qui anime à merveille le jeu de ce XV de France me fait grandement penser à celui qui, à 18 ans, faisait briller l’attaque du Stade Toulousain. Libre, sans doutes, sans pression excessive. Ce même Fred dont le talent ne fut terni en Coupe du Monde 2003 que par la comparaison avec le maître à jouer des futurs champions anglais, Sir Jonny Wilkinson (aujourd’hui son coéquipier au RCT).
Trinh-Duc aura fort à faire s’il veut arriver à ce niveau, tout le monde retiendra cette image de lui, bouillant sur le bord du terrain à 2mn de la fin de ce France – Samoa où Michalak aura encore brillé.

 

Pas le paquet d’avant le plus puissant …

… mais sans aucun doute le plus solidaire. Un 8 de devant qui ne lâche rien, à l’image d’un Nicolas Mas increvable dont l’explosif Debaty peut s’inspirer. A l’image encore d’un Yannick Forestier qui n’en finit plus de m’étonner, autant par sa tenue en mêlée face à de gros clients (point Figallo) que par sa mobilité et sa défense.

 

Crédit photo : lequipe.fr

Mais surtout à l’image d’un Pascal Papé King Size, que ne renieraient pas les partisans de sa candidature présidentielle, pénible parmi les pénibles, combattant plus plus et victime expiatoire de la frustration de packs (deuxième point Figallo) dont il aura, à de nombreuses reprises, violé le verrou pour venir corrompre la formation d’un maul, ou filer un grand coup de pompe dans un ballon trop vite libéré. Perso, j’en redemande !

 

Encore perfectibles …

Après tout ce mielleux cortège de compliments, il faut bien se le dire, il y a encore du travail pour ces messieurs. Si la rigueur défensive a été exemplaire contre les Australiens, il n’en a pas été de même contre les Pumas, ni contre les Samoans, notamment au niveau du centre du terrain, particulièrement Mermoz, mais du coup également le second rideau formé par une 3ème ligne un peu occupée dans les phases de combat. Il y a donc un effort à faire du côté des avants pour soulager la 3ème ligne dans les tâches de combat au près afin qu’elle puisse assurer le second rideau.

Une autre énigme reste pour moi l’absence totale d’ambition de jeu contre les samoans. Peur des coupeurs de tête et de leurs habitudes vestimentaires (cravate à tous les matchs !) ? Quelle était la stratégie d’un XV de France qui a rendu tous ses ballons au pied, s’exposant ainsi à des contres dont les samoans sont friands ? Le volume de jeu de la 1ère période de France – Argentine avait-il si profondément entamé les capacités physiques de nos petits bleus ? Cela me surprend et me laisse perplexe.

Cela étant dit, la gestion des matchs fut excellente et à aucun moment on n’a senti paniquer cette équipe. Cette charnière n’y est d’ailleurs pas étrangère.



Crédit photo : rugbyrama.fr

En conclusion, je dirais que ce XV de France peut nourrir des ambitions si on lui donne les moyens de le faire, si ce groupe de 30/35 joueurs dans la tête de PSA a des temps de vie et de préparation, peut-être au détriment d’un Top 14 qui en veut toujours plus ? J’attends de voir le programme de fonction de Paul Goze à la LNR, mais je ne me fais pas trop d’illusions, le changement c’est pas maintenant …

Bref, vive le XV de France !

Petit cadeau de dernière minute, les essais du XV de France pendant cette tournée !


Les essais de la Tournée novembre 2012 par FFR

Demi-finales du Top14 : accéder au Stadium de Toulouse

Réfléchissant moi-même (habitant à Toulouse) à comment j’allais aller au Stadium pour les demi-finales, je me suis dit que ça pourrait aider certains d’avoir un « plan », ou au moins une idée des accès possibles. Voici donc une carte :

 

 

Encadré en jaune : le Stadium (oui, c’est le TFC qui joue là)

Encadrées en rouge : les stations de métro où sont prévues des navettes d’accès au Stadium (gratuites). Si vous voulez aller au village rugby, place du Capitole, je vous conseille Esquirol (en haut à droite), à 5mn à pied du Cap’.

Encadrées en violet : les stations à 10mn du Stadium à pied. Pour le match de samedi soir, je vous conseille toutefois de choisir la station « Saint-Michel Marcel Langer », la station Empalot étant dans un quartier peu recommandable à des heures tardives.

 

N’hésitez pas si vous avez des questions, j’essaierai d’y répondre au mieux.

Passez un bon moment à Toulouse et surtout : bon matches !